Ce site est toujours en cours de construction.

Eau et assainissement

Depuis le 1er janvier 2023 les tarifs concernant l’eau et assainissement ont changé. Ces services sont gérés par de la Communauté de Communes Vallée des Baux-Alpilles.

Nouveaux tarifs au 1er janvier 2023

Adoptée par délibération lors du conseil communautaire du 15 décembre 2022, l’évolution des prix de l’eau potable et de l’assainissement collectif, établit de nouveaux tarifs afin de responsabiliser les gros usagers.

C’est face à la nécessité de préserver nos ressources en eau et de garantir la soutenabilité financière de ces services publics que l’assemblée communautaire a adopté cette dernière tarification.

Les tarifs sont composés d’une partie fixe correspondant à l’abonnement et d’une partie variable proportionnelle aux volumes consommés.

Pour la partie fixe, la réévaluation à hauteur de +10%. Son niveau reste inférieur à celui de l’inflation constaté sur la période 2018-2022 qui s’élève à + 12%.

Pour les 2 compteurs les plus courants, l’abonnement passe de 35€ à 39€ (DN 15mm) et de 47€ à 52€ (DN 20 mm).

Pour la partie variable sur l’eau potable, des tarifs différenciés sont établis en fonction des volumes d’eau consommés avec un principe de 3 tranches de consommation :

  • 0,95€ HT/m3 jusqu’à 150 m3 pour l’eau essentielle
  • 1,05€ HT/m3 entre 151 et 180 m3 pour l’eau utile
  • 1,60€ HT/m3 au-delà de 181 m3 pour l’eau de confort ou l’utilisation professionnelle.

La partie variable pour l’assainissement collectif passe d’un tarif unique de 0,9519€ HT/m3 à 1,05€ HT/m3.

Un prix inférieur au prix moyen national

Le prix de l’eau potable et de l’assainissement collectif, pour les usagers de la régie de l’eau et de l’assainissement, reste inférieur à celui constaté en moyenne au niveau national.

En 2022, le prix moyen du mètre cube d’eau en France s’élève à 1,99€ HT pour l’eau potable et 1,97€ HT pour l’assainissement.

Cette augmentation sera faible pour les besoins essentiels. En effet, la majeure partie des foyers du territoire consomme moins de 120 m3 par an.

Pour les plus gros consommateurs, en revanche, ces 180 m3 représentent environ l’équivalent de quatre piscines de 8×4 mètres d’1,5 mètres de profondeur. Cette nouvelle tarification est une incitation à réduire l’arrosage des jardins et à se diriger vers des espèces méditerranéennes qui nécessitent moins d’eau.

Cette augmentation imputable sur les gros consommateurs permettra également de faire face à l’augmentation des charges courantes d’énergie mais aussi de poursuivre tous les investissements nécessaires sur le réseau : sécurisation des capacités de production et de stockage, renouvellement des réseaux, recherche et réductions des fuites.

Le caractère précieux de l’eau, surtout en période de sécheresse, oblige à revoir chacun à notre échelle, notre modèle de fonctionnement. La CCVBA soucieuse d’économiser, de réduire et de réutiliser l’eau et d’améliorer de manière permanente le développement du réseau invite à faire preuve de précaution et de sagesse dans notre consommation quotidienne.

Eau potable régie intercommunale 

Les 3 communes Les Baux-de-Provence, Maussane-les-Alpilles et le Paradou ont confié la gestion de l’eau potable de leurs territoires à un service public qui de par sa nature, consiste à fournir une prestation d’intérêt général à l’usager. Depuis le 1er avril 22, le service eau et assainissement de la Communauté de Communes Vallée des Baux-Alpilles a repris la gestion de cette prestation.

Contact : 04 90 54 54 20 ou eau.assanissement@ccvba.fr
Urgences : 06 75 38 40 60